prélèvement à la source version 2019 , les taux, les revenus exceptionnels

25 septembre, 2018

 

prélèvement à la source version 2019 , les taux, les revenus exceptionnels

prélèvement à la source version 2019 ; sur quelles bases serez-vous imposes ?

Malgré quelques hésitations de dernière minute, le prélèvement à la source version 2019 entrera bien en vigueur des janvier prochain. Comment serez-vous impose et selon quels quels critères ? Voici un récapitulatif de ce que l’administration fiscale vous a préparé.

Votre revenu net imposable 2018 est exonéré sur la base de la moyenne de vos revenus ordinaires des 3 dernières années  2015, 2016 et 2017. Avec le prélèvement à la source version 2019, vous paierez donc les impôts de l’année en cours, en fonction de la déclaration de vos revenus faite en 2018. Selon votre statut : salarié ou indépendant, vos impôts seront prélevés soit directement sur votre salaire, soit via des acomptes mensuels ou trimestriels.

Nouveauté du prélèvement à la source version 2019 : le choix du  taux d’imposition

Vous verrez apparaitre le taux qui vous sera applique en 2019 sur votre bulletin de salaire de janvier.  Selon Christophe Castaner, 94 %des français ont choisi le taux familiarisé. Ce taux est en fait appliqué par défaut si vous n’avez rien spécifié à l’administration fiscale dans votre déclaration. Celui-ci englobe les revenus de votre foyer : les rémunérations annexes, les revenus patrimoniaux, les plus-values et le salaire de votre conjoint.

Taux neutre ou personnalisé

  • Vous avez opté pour le taux neutre ou non personnalisé : celui-ci sera calculé par défaut, uniquement à partir de votre salaire. Ce qui correspond à la situation d’un individu célibataire et sans enfant ne percevant aucun revenu annexe. Il vous faudra bien sur vous acquitter de la différence restant due. Pour cela adressez-vous directement à la direction générale des Finances publiques
  • Vous avez choisi le taux personnalisé : celui-ci correspondra uniquement aux revenus individuels de chacun des conjoints.

 Les revenus exceptionnels perçus en 2018 qui seront imposés en 2019

Pour éviter la double imposition, vous paierez donc 0 euros d'impôts pour vos revenus réguliers de 2018. Vous devrez néanmoins vous acquitter des taxes concernant tous vos revus exceptionnels.

  • les indemnités de licenciement,
  •  de cessation de fonction des mandataires sociaux,
  • de clientèle, de changement de résidence ou de lieu de travail.
  • Les allocations de réinsertion, de conversion, de reprise d'activité,
  • Les prestations de retraite versées en capital,
  • Les sommes issues de la participation non affectées à un PEE,
  • Les primes de toute nature non prévues au contrat de travail,
  • Toute rémunération ne correspondant pas à l'année 2015

Vos plus-Values Mobilières et Immobilières, Intérêts, Dividendes, Gains sur les Stocks Option seront imposés en 2019, selon les modalités habituelles.

 

Ajouter un commentaire