Pas les moyens d’acheter a Paris ? Investissez ailleurs et rentabilisez votre capacité d’épargne

01 avril, 2019

Vous n’avez pas les moyens d’acheter à Paris pour l’instant ? Restez locataire et investissez ailleurs …

On estime qu’il faut disposer d’un revenu mensuel de 10 000 euros pour pouvoir acheter à Paris un appartement de 75m2. Des conditions de revenus qui excluent beaucoup d’investisseurs, en particulier parmi les primo-accédant.

Prenons le cas de Arnaud et Julie, 32 et 35 ans. Ils vivent à Paris depuis 6 ans, locataires, ils souhaitent acheter leur résidence principale. Depuis plus d’une année, ils visitent des appartements. Mais sans apport, impossible de faire rentrer leurs principales contraintes (2 chambres, pas trop loin du périphérique) dans leur budget.

Arnaud et Julie paient un loyer de 1150 euros.  Crédit voiture déduit, ils dégagent encore une capacité d’épargne de 300 euros. Pourtant leurs moyens sont insuffisants pour acheter à Paris de leur résidence principale.

Conseil à Arnaud et Julie : Pourquoi ne pas rester locataire à Paris et utiliser votre capacité d’épargne pour investir dans une métropole régionale ? Objectif : commencer dès aujourd’hui à vous constituer un capital ou un patrimoine.

Un achat sans dimension émotionnelle, mais un placement rentable et sécurisé.

La Pierre représente ce qui est concret, tangible, rassurant et demeure dans le temps. L’immobilier locatif s’autofinance en grande partie. Les dispositifs de défiscalisation comme Pinel, par exemple, permettent d’utiliser une part significative de ses impôts pour financer jusqu’à 21% de la valeur du bien.

Ce qui compte, c’est d’être assuré que les loyers couvriront au moins 50% de l’emprunt et que le bien gagnera en valeur. Seules les garanties apportées à chaque étape du processus d’investissement sont des critères rationnels en matière de placement immobilier locatif.

Avec des prix plus abordables, la valeur des biens dans les métropoles régionales a enregistré une belle progression en 2018 et au début de l’année 2019. Les nouveaux foyers de développement constituent de très bonnes opportunités d’investissement. Pour les petites et moyennes surfaces, on constate notamment une valeur en évolution constante. Des conditions qui permettent aux investisseurs de profiter aujourd’hui des meilleures garanties du marché.

Avec 0 euros d’apport et une épargne de 300 euros par mois quel Capital Arnaud et Julie auront ils constitué dans 10 ans ?

Si Arnaud et Julie revendent leur bien dans 10 ans, ils recevront un capital d’environ 100 000 euros = 10 ans x (épargne + loyers + impôts + plus-value éventuelle).

Les avantages.

En restant locataires, ils conservent leur capacité d’endettement, ils peuvent toujours acheter à Paris leur résidence principale dans l’intervalle. S’ils le souhaitent, le capital obtenu à terme les aidera à solder leur crédit par anticipation. Ils peuvent surtout investir dans un nouveau projet de vie pour eux même ou leurs enfants.

 

 

LIRE AUSSI

Loyer Garanti
02 juillet, 2019

Loyer Garanti

Le loyer garanti par l’agent immobilier ou encore le chèque de caution versé à un organisme ‘neutre’ … Les dernières propositions visant à améliorer les...

Consommer moins pour gagner plus
14 juin, 2019

Consommer moins pour gagner plus

Consommer moins, c’est mieux pour la planète et capital pour notre avenir. Savez-vous que nous consommons 4 fois plus qu’en 1960 ? Sans parler de toutes...





30 seconde img

Calculez votre réduction d’impôts
économisez jusqu'à 6 000 € / AN

SIMULATION GRATUITE