Confiance Invest

Défiscalisation immobilière 2018 : les clés de la réussite

Défiscalisation immobilière 2018 : les clés de la réussite

Défiscalisation immobilière 2018, les clés de la réussite

Défiscalisation immobilière, votre confiance se mérite.

Vous souhaitez profiter des mesures de défiscalisation immobilière et utiliser vos impôts pour faire un investissement rentable et sécurisé. Avec l’achat d’un logement neuf en Loi Pinel vous pourrez bénéficier d’une réduction d'impôts allant jusqu’à 21% du prix d’achat.

Pour rentrer dans les critères de la défiscalisation immobilière Pinel, votre bien doit être situé dans l’une des zones tendues définie par la loi. Le montant de votre acquisition ne doit pas dépasser 300 000 €, avec un plafond de 5500 € au M2. Cela exclue, par exemple, Paris et une partie de la région parisienne, où le prix au m2 est de loin supérieur. Enfin, votre logement devra être loué au minimum six ans en tant qu’habitation principale. Y compris à vos ascendants et descendants, si vous le souhaitez.

 

Les 3 clés pour réussir votre défiscalisation immobilière Loi Pinel  

1 - Pas de précipitation !

Bien sur vous allez réduire vos impôts, mais aussi investir dans un bien immobilier. Prenez donc soin de vérifier l' antériorité et les références promoteur, en charge du programme proposé en défiscalisation Pinel. Que ce soit en terme de logement construits, mais aussi gérés. Par ailleurs la mise en place de l’opération et l’élaboration du dossier nécessite environ 3 mois.  Il n’y a donc aucune raison de vous précipiter. Un démarcheur sans scrupule, exhibe des documents, soit disant techniques, et vous pousse à réaliser cet investissement dans la précipitation ?  Attention, il n’est probablement pas tout à fait honnête.

2 - Financez votre acquisition à crédit

Vous avez la possibilité d’acheter un bien avec 0 € d’apport, grâce à un montage financier, bien ficelé, de l’opération Pinel de défiscalisation immobilière. Pourquoi dans ces conditions mobiliser une trésorerie importante ? D’autant plus que si vous financez votre défiscalisation Pinel en fonds propres, les revenus locatifs (nets des frais et charges) viendront s’ajouter à vos revenus d’activité. Ils seront donc imposés au taux marginal de l’impôt sur le revenu soit 14, 30, 41 ou 45%.

En revanche, si vous optez pour le crédit, les intérêts de votre emprunt seront déductibles des loyers. Mais aussi, pendant toute la période qui précède la location, ces intérêts constitueront un déficit fiscal reportable sur les années à venir. Ils seront également imputables aux autres revenus locatifs que vous pouvez percevoir.

3 - Exigez que le versement des loyers soit garanti

Les loyers couvrent 50% de votre emprunt, toute la rentabilité de votre investissement repose donc sur la garantie que ces loyers seront bien versés. Peu importe l ‘emplacement du bien, tant qu’il est compris dans les zones définies par le gouvernement dans le cadre de la prorogation de la loi de défiscalisation immobilière Pinel (A Abis ou B1). Tant que le promoteur s’engage à vous garantir le versement des loyers et que vous éliminez le risque de devoir un jour courir après un locataire réfractaire, votre investissement est d’ores et déjà pris en charge à 50%.

Pour en savoir plus  

 

Votre simulation en ligne gratuite loi Duflot Pinel :

Votre capacité d'épargne mensuelle

Formulaire de contact :