Confiance Invest
Contacter l’équipe commerciale Actualités 0 800 711 371 ( appel gratuit )
Comment préparer votre retraite pour en profiter

Préparer votre retraite vous y pensez souvent, de temps en temps, jamais ? L’échéance vous semble bien lointaine, de toute façon vous cotisez tous les mois et puis vous serez vieux, une perspective pas très joyeuse. Mais savez-vous qu’en moyenne la retraite en France représente une tranche de vie de 26,5 ans. Avec 85 ans d’espérance de vie pour les femmes et 79 pour les hommes, cela correspond environ au tiers de votre existence sur terre.  Plus de contrainte d’horaires, de lieu de résidence, du temps libre pour faire ce que vous aimez. Bien préparer votre retraite peut vous permettre de profiter pleinement de votre liberté et même d’envisager une toute nouvelle vie. A condition seulement de ne pas vous y prendre trop tard.   

  • Votre niveau de vie va-t'il baisser après la retraite ?
  • Des pensions de retraite de moins en moins revalorisées
  • A quel âge pourrez prendre votre retraite à taux plein ?
  • En savoir plus sur la retraite progressive
  • Quelles sont les démarches nécessaires pour préparer votre retraite ?
  • Comment augmenter vos revenus avec des solutions d'épargne ?
  • Quel capital pouvez vous constituer pour préparer votre retraite ?

Une baisse du niveau de vie au moment de la retraite 

3 ans après leur départ en retraite, 6 Retraités sur 10 constatent que leur niveau de vie a diminué de 8% en moyenne et jusqu’ à 27% pour les catégories les plus aisées, 

Selon l’Insee, le niveau de vie annuel des nouveaux retraités était en moyenne de 29 300 € au moment de leur cessation d’activité (27 800 € pour les femmes, 31 200 € pour les hommes). Trois ans après leur départ leur niveau de vie a baissé de 7,9 %, une baisse plus importante pour les hommes (9,1 %) que pour les femmes (6,9 %).

Des pensions de retraite de moins en moins revalorisées.

Chaque 1er janvier les pensions de retraite évoluent en fonction de la variation de l’indice de base des produits de consommation et du taux d’inflation.  Le calcul s’appuie sur l’inflation annuelle comprise entre le mois de novembre de l’année précédente et le mois d’octobre de l’année en cours. Mais selon les dernières annonces de la commission des comptes de la sécurité sociale les pensions de base ne devraient être revalorisées que de 1,1% alors que l’inflation, elle, devrait atteindre 1,5% en janvier 2022. Même chose pour les retraites complémentaires dont la valeur du point retraite devrait être limitée à 0,9% au lieu du 1,4% espéré. 

Même si la réforme des retraites ne sera pas d’actualité avant les Présidentielles, on ne peut ignorer l’ombre d’incertitude qui plane au-dessus du système français. Préserver votre niveau de vie nécessite donc de vous engager dans une démarche proactive de prévoyance. 

A quel âge pourrez-vous prendre votre retraite à taux plein ?

Vous êtes né après 1955 ? Vous pourrez donc prendre votre retraite à partir de 62 ans mais pour avoir un taux plein, il vous faudra attendre jusqu’à 67 ans. Comment se calcule l’âge de votre départ à taux plein ? A partir du nombre de trimestres validés.  C’est à dire des trimestres où vous avez cotisé dans le cadre de votre activité professionnelle et contribué ainsi au système de financement de la répartition. Pour valider ces trimestres, vous devez avoir cotisé sur un salaire minimum égal à un pourcentage du SMIC. Vous ne pouvez avoir que 4 trimestres par an.

Le nombre de trimestres valides nécessaires dépend de votre année de naissance mais varie peu. 172 trimestres pour tous ceux nés à partir de 1973, avec un trimestre en moins en remontant dans le temps par tranche de 3 années. 1970-71-72 = 171 trimestres, 1967-68-69 = 170 trimestres etc … 

Les périodes de chômage sont-elles comptabilisées ?

Les périodes de chômage indemnisé sont considérées comme des trimestres d'assurance retraite au régime général de la Sécurité sociale dans la limite de 4 trimestres par an. Chaque période comportant 50 jours de chômage est considérée comme un trimestre d'assurance. Pôle emploi transmet automatiquement les informations à la CNAV.

En savoir plus sur la retraite progressive  

Pourtant avantageuse, la retraite progressive reste assez méconnue. Ce dispositif intéressant vous permet de préparer en douceur la transition entre votre vie active et votre retraite. Il est vrai que certains nouveaux retraités vivent parfois mal l’arrêt brutal de leur activité professionnelle. La retraite progressive vous offre la possibilité d’exercer votre activité en temps partiel, tout en percevant une fraction de votre pension retraite (de base et complémentaire).Mais attention, à ne pas confondre avec la préretraite, où le salarié cesse toute activité, et conserve sa rémunération. Dans le cas de la retraite progressive vous continuez de travailler, mais à temps partiel (entre 40% et 80%).

Pour accéder à la retraite progressive, il vous faut remplir 2 conditions cumulatives.

  • Vous devez avoir au moins 60 ans, c'est-à-dire l'âge légal de départ à la retraite diminué de 2 ans.
  • Vous devez également avoir cotisé 150 trimestres tous régimes confondus (régimes spéciaux compris)

Quels sont les démarches nécessaires pour préparer votre retraite

Tout d’abord vous devez demander votre dernier relevé de carrière. Ce document qui retrace toutes les informations enregistrées par votre caisse de retraite depuis votre premier emploi (montants des revenus soumis à cotisations, nombre de trimestres validés…) 

Vérifiez soigneusement les données qu’il contient et signalez toutes erreurs à votre caisse rapidement.  Attention, votre relevé de carrière ne concerne que la retraite du régime général. Vous trouverez le récapitulatif complet des droits acquis dans les différents régimes sur votre Relevé de Situation Individuelle (RSI). 

Même si c’est rare, le document peut contenir des erreurs ou des oublis. Par exemple une activité exercée à l’étranger ou bien un montant ne correspondant pas à la base sur laquelle vous avez cotisé. Dans ce cas, adressez-vous à la caisse de retraite concernée.

Votre relevé de carrière est accessible à tout moment, quel que soit votre âge sur le site lassuranceretraite.fr.

Pourquoi ne pas attendre pour préparer votre retraite ?

Dans le dernier sondage commandé par les régimes complémentaires Agirc-Arrco, plus de 10.000 personnes parties à la retraite depuis moins de trois mois disent avoir commencé à se renseigner sur leurs droits en moyenne à 53 ans. Dix ans trop tard pour la plupart d’entre eux qui ont été surpris par le montant de leur pension de retraite : légèrement inférieure à leur estimation pour 30%, à nettement inférieure pour 17% des personnes interrogées.

L'enquête pointe en effet la méconnaissance de l'impact sur les retraites des grandes étapes de la vie (mariage, naissances, congé sabbatique, temps partiel, expatriation, création d'entreprise...). La grande majorité des nouveaux retraités (82 %) juge qu'il aurait été utile qu'ils soient mieux informés à l'époque. Près de sept retraités sur dix (68 %) affirment même qu'ils auraient « certainement » ou « probablement » fait d'autre choix s'ils avaient su.

Comment augmenter vos revenus avec les solutions d’épargne ?

Première règle à retenir quand vous voulez épargner pour préparer votre retraite : plus vous commencez tôt moins l’effort d’épargne sera contraignant. Vous devez toutefois étudier préalablement quelle sera l’option la plus rentable. Pour vous aider à y voir plus clair voici un comparatif entre les deux types de placements les plus plébiscités par les français  : l’assurance vie et l’investissement locatif

Préparer votre retraite avec un placement assurance vie 

Avec plus d’1,7 milliard d'euros placés, l'assurance vie demeure le placement préféré des Français. La majeure partie des prescripteurs vous proposent d’investir sur des contrats multi-support avec un mixe entre fonds en euros et unités de compte. 

Dans ce cadre et sur la base d’un rendement moyen, combien devez-vous épargner par mois si vous voulez percevoir une rente mensuelle de 1000€ lorsque vous serez à la retraite ? 

Vous commencez à épargner dès 25 ans :

  • Vous devrez verser 380 euros par mois si vous optez pour un départ à l’âge légal de 62 ans,
  • 315 euros si vous prenez votre retraite à 65 ans
  • Et 230 euros si vous travaillez jusqu’à ses 70 ans.

Vous démarrez votre épargne à 40 ans

  • Votre mensualité passe à 797€ pour un départ en retraite à 62 ans
  • 625€ si vous restez en activité jusqu'à 65 ans
  • Ou 425 € jusqu'à 70 ans

A partir de 55 ans 

  • Votre épargne mensuelle devra être de 3000€ pour 62 ans
  • 1875 € si vous optez pour une retraite à 65 ans
  • Et enfin 1010 € si vous allez jusqu’à 70 ans

Comme vous le constatez, l’assurance vie nécessite d’investir sur une durée très longue si vous souhaitez bénéficier d’un revenu significatif. 

Préparer votre retraite avec L’investissement locatif 

Le 1er avantage du placement dans l’investissement locatif à prendre en considération est son mode de financement.  En effet, aucun établissement bancaire ne vous prêtera de quoi investir dans une assurance vie. En revanche, il peut financer jusqu’á 100% de votre investissement locatif. Par ailleurs la démarche est un peu différente, elle s’inscrit plus dans un principe de création de capital que de rente minimum. Alors comment procéder pour vous assurer une retraite confortable ?

Tout d’abord vous n’avez aucune contrainte concernant l’âge de votre départ en retraite. Seule la durée d’épargne est significative. Vous investissez sur un support immobilier deux solutions s’offrent donc à vous. Soit vous constituer un patrimoine qui vous assurera des revenus locatifs, soit créer un capital que vous pourrez utiliser pour votre retraite. Notre projection se base sur une sortie en capital au bout de 9 ans et un investissement dans le cadre du dispositif Pinel. Car celui-ci vous offre un maximum de rentabilité grâce à une réduction d’impôts jusqu'à 21% du montant de votre placement. 

Quel capital pouvez-vous constituer pour préparer votre retraite ?

Tout dépend bien sûr du montant de votre épargne. Mais il faut qu’elle reste confortable.

Par exemple :  

  • Pour une épargne mensuelle de 250€ pendant 9 ans vous créez un capital de 105335€. 
  • Si vous augmentez votre effort d’épargne jusqu'à 350€ par mois pendant la même période votre capital sera de 137 291 € au bout de 9 ans.

Le période d’épargne limitée à 9 ans vous permet d’envisager plusieurs opérations successives. Ainsi on peut comparer le résultat de ce placement immobilier à celui l’assurance vie sur la même durée, donc à partir de 25 ans, avec un budget mensuel de 350 €. Dans le cas de l’assurance vie, en prenant votre retraite à 62 ans vous disposerez d’un revenu complémentaire un peu inférieur à 1000€. Alors qu’avec le type de placement que nous vous présentons, pour la même épargne la rente mensuelle équivalente sera d’un montant de 2300 €.   

C’est toujours plus simple de préparer les choses à l’avance 

Préparer votre retraite vous paraît sans doute fastidieux. Mais même si la date vous semble très lointaine, y penser dès maintenant vous permettra d’aborder sereinement cette étape de votre vie avec un capital important.

Vous aimerez aussi